Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Motions de censure


Les interventions de Jeanine Dubié


Les amendements de Jeanine Dubié pour ce dossier

8 interventions trouvées.

Monsieur le Premier ministre, vous aviez toutes les cartes en main : vous aviez le choix du calendrier, la maîtrise du déroulé des négociations et, évidemment, la responsabilité des décisions pour mener cette réforme de notre système de retraite à bon port.

Or, vous avez, avec votre gouvernement, créé les conditions de la défiance en voulant précipiter l'adoption d'un texte d'une telle envergure, qui nous engage à long terme et qui a des conséquences directes sur le quotidien des Français. Vous auriez dû faire vôtre cette pensée de Jean-Jacques Rousseau, que l'on lit dans Émile ou De l'éducation :...

Quelle urgence y avait-il à faire adopter ce texte avant les élections municipales ? Aucune. Nous considérons que le Gouvernement est le premier responsable de l'enlisement des débats parlementaires, …

… car il a voulu faire adopter cette réforme à marche forcée. En utilisant l'article 49, alinéa 3, vous ne venez pas au secours d'une assemblée gênée dans ses débats : non, vous nous dites que ce texte passera, avec ou sans débat, avec ou sans vote, avec ou sans nous. Ce sera malheureusement sans nous. Je ne tire aucune satisfaction à prononce...

En confondant ambition et précipitation, vous avez oublié de prendre le temps : le temps du dialogue social, le temps des concertations et le temps du débat.

Vous avez choisi de tout mener en même temps, mais les négociations ne sont pas terminées, ce qui explique le nombre impressionnant d'ordonnances, qui entravent la lisibilité et la compréhension de la réforme, ainsi que les 79 amendements déposés par le Gouvernement en cours de débat. Les négociations se poursuivront après le vote du texte sur ...

Dès lors, monsieur le Premier ministre, le texte que vous nous proposez est inachevé : son financement n'est pas stabilisé, et il ne comporte aucune garantie sérieuse sur la gouvernance, la valeur du point ou le niveau des pensions. Mais plus que le fond du projet de loi, c'est la forme que nous rejetons. Nous voulons sanctionner la méthode em...