Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Motions de censure


Les interventions de Jean-Paul Mattei


Les amendements de Jean-Paul Mattei pour ce dossier

12 interventions trouvées.

Le groupe du Mouvement démocrate et apparentés ne votera pas la motion de censure émanant du groupe Les Républicains.

Bien sûr, on ne peut que déplorer le recours à l'article 49, alinéa 3, de la Constitution. Il s'agit là d'un échec de l'Assemblée nationale dans ses prérogatives consistant à faire et voter la loi. Mais cet échec ne vient pas de nulle part : il a été savamment orchestré par deux groupes d'opposition, au moyen d'une obstruction massive – je dira...

Si cette obstruction a été revendiquée et assumée pendant un certain temps, il semble que certains, sur les bancs de la gauche, aient désormais plus de mal à la reconnaître. Toutefois, ce revirement ne trompera personne ! Nos collègues du groupe Les Républicains n'ont, dans leur ensemble, pas participé à cette obstruction.

Nous aurons, au total, passé quatre-vingts heures en commission et treize jours en séance publique sans pouvoir discuter du fond des idées que nous défendions. J'espère vivement que nous pourrons le faire à l'occasion de l'examen de la loi organique, qui débutera demain après-midi, mais surtout lors du retour du projet de loi ordinaire en nouve...

Cette réforme est pourtant inéluctable, car on ne peut pas continuer avec le système actuel – les économistes parlent à juste titre du « triangle maudit » des retraites. Elle n'était pas non plus une surprise, et le Président de la République l'avait annoncée dans son programme de campagne, …

… que la majorité présidentielle a partagé en se présentant au suffrage de nos concitoyens. Oui, ce texte incarne un projet moderne de solidarité nationale, une réponse adéquate à l'impossible perpétuation de l'existant en matière de retraites. Notre société change et il faut être capable de l'accompagner avec des lois adaptées et créer un out...

… – ce qui arrivera si on ne change rien au système actuel, qui n'est plus financé. Bien sûr, la conception d'un système universel par points constitue une innovation plus difficile à mettre en oeuvre qu'une simple augmentation de l'âge légal de départ, que prônent nos collègues Les Républicains. Elle nécessite des projections, des transitions...

Nous avons pris acte de l'impossibilité d'une discussion claire et intelligible en séance publique, alors qu'elle avait été possible, par moments, en commission spéciale. Dès lors, nous soutenons le Gouvernement dans sa décision, responsable bien que forcée, d'engager sa responsabilité sur le texte,

qui a d'ailleurs été largement amélioré par l'intégration de nombreux amendements issus de tous les bancs – vous en avez fait ce soir la brillante démonstration, monsieur le Premier ministre.

Quel dommage que nous n'ayons pas pu débattre ! Le groupe du Mouvement démocrate et apparentés s'opposera à la motion de censure parce qu'il soutient pleinement et activement le Gouvernement.

Nous invitons nos collègues à retrouver leur raison républicaine et à reboucher leurs fameuses tranchées pour revenir à un travail parlementaire sérieux, respectueux et digne de cette belle maison, …

… un travail qui témoigne auprès de nos concitoyens que, dans cet hémicycle, nous savons vivre avec notre temps.