Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature


Les amendements de Michèle Peyron pour ce dossier

4 interventions trouvées.

L'article 2, en cohérence avec l'article 1er , vise à abroger le dispositif en vigueur permettant aux jeunes ayant charge d'enfants ou justifiant de deux années d'activité, d'avoir accès au RSA. Nous n'avons pas voté l'article 1er , nous n'allons donc pas voter l'article 2 qui supprimerait ledit dispositif. Nous l'avons dit, le groupe La Répub...

Nous connaissons par ailleurs la charge importante que représente le RSA pour les départements. Cette proposition de loi, sans s'encombrer d'une réelle concertation avec ces derniers, propose d'élargir considérablement le public des bénéficiaires du RSA et donc d'en alourdir de façon substantielle la charge déjà très importante dans le budget d...

Nous partageons le constat qui motive cet amendement, mais nous, nous croyons davantage à l'évolution d'une meilleure coordination entre les travailleurs sociaux des départements, à l'œuvre tous les jours, et les conseillers en insertion des missions locales qui conventionnent avec l'État et avec les départements.

Les jeunes sortants de l'ASE sont un public prioritaire, je vous le rappelle, à la garantie jeunes. Je vais reprendre le cas de Gabrielle qu'a évoqué le rapporteur en commission : elle sort de l'ASE sans contrat jeune majeur, a fait un CAP couture, passé soixante entretiens, tous infructueux, a travaillé dans des bars et, au moment du covid, el...