Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature


Les amendements de Marc Le Fur pour ce dossier

16 interventions trouvées.

Il y a les éoliennes à terre, mais il y a aussi les éoliennes en mer visibles depuis la terre. Un projet nous préoccupe grandement en Bretagne, en particulier sur les côtes de la Manche, au large d'Erquy et du Val-André : l'installation de soixante-deux éoliennes en mer par la société Iberdrola. Si elles sont installées – ce que je ne souhaite ...

On nous dit que de tels parcs existent – ou vont exister – en Grande-Bretagne. Cette dernière envisage en effet des projets similaires, voire plus importants. On oublie toutefois de préciser qu'en Grande-Bretagne, le parc éolien se trouvera à plus de 100 kilomètres des côtes. Ce n'est pas du tout la même chose !

J'ai le souci de nous en protéger. On oublie également de préciser que ces éoliennes toucheront directement des zones protégées, où se trouvent en particulier des coraux. On protège les coraux dans le Pacifique, mais on les oublie sur les côtes de la Manche ! Voilà autant de raisons pour lesquelles nous devons être extrêmement vigilants ; nous ...

Ces projets sont essentiellement portés par des entreprises étrangères, qui emploieront des machines fabriquées loin de chez nous et des processus différents des nôtres, et qui, de surcroît, produiront une énergie extrêmement chère, à plus de 145 euros le mégawattheure.

Cela vous surprend, madame la ministre, mais cette énergie coûtera bien 145 euros le mégawattheure. Nous vous attendons d'ailleurs sur place ! Vous défendez l'éolien en mer, paraît-il, mais vous ne venez pas parler avec les pêcheurs et avec les associations qui se mobilisent ; vous ne venez pas non plus rencontrer les élus locaux.

Nous serions très désireux de vous accueillir ! Hélas, votre emploi du temps – que chacun sait extrêmement chargé – vous a, depuis de nombreuses années, interdit de venir sur les côtes bretonnes…

Merci madame la présidente. C'est donc à l'ensemble de l'Assemblée, et pas seulement à mon collègue Balanant, que je ferai remarquer qu'on voit bien au-delà de 4,7 kilomètres.

Mais si ! Les gens s'en sont parfaitement rendu compte ces derniers jours, puisque de tous points de la côte on pouvait voir le bâtiment qui, posté sur quatre surélévateurs, effectue les forages – il n'y arrive pas, d'ailleurs. Or ce bâtiment ne dépasse pas les 50 mètres, alors que les éoliennes feront 207 mètres de hauteur, oui, 207 mètres ! O...

Pardonnez-moi, madame la ministre, mais, en tant que ministre de l'environnement, vous devriez logiquement combattre les pollutions. Quand je vous ai interrogée sur les trois types de pollution auxquels ce chantier donne lieu, vous m'avez sorti un nouveau concept, celui de « pollution biodégradable » !

Je ne l'avais pas encore entendu, celui-là, mais puisqu'il paraît qu'il faut être ouvert à la nouveauté… Vous êtes également la gardienne de la biodiversité, en particulier de ce site où on trouve des dauphins, des marsouins, des oiseaux de mer. Et je ne parle pas de la coquille Saint-Jacques, cette richesse que nos pêcheurs ont veillé à prése...

C'est la raison pour laquelle d'ailleurs ce projet d'éoliennes au large d'Erquy est associé à un site – il s'agit là, pour le coup, d'une usine véritable usine à gaz, cher collègue de La Verpillière – qui se trouve à Landivisiau, qu'on nous a vendu comme un moyen d'éviter le black-out alors qu'il s'agit en fait de compenser les périodes où l'éo...

Prenez conscience de l'évolution de l'opinion sur cette question, madame la ministre, et du trouble dans lequel se trouvent bien des familles. Je pense à celles qui, depuis leur domicile, aperçoivent vingt, vingt-cinq, parfois trente éoliennes : c'est insupportable ! Prenez également conscience du fait que certains sites sont exceptionnels : c...

J'espère que la ministre nous répondra. Je n'ai aucun a priori, mais j'espère qu'elle tiendra compte des réalités qui remontent de partout en France : des associations se sont constituées dans la moindre commune ! Veillons-y. Mon sous-amendement précédent visait à ce que les sites labellisés « grand site de France » – qui ne sont pas si nombre...

Chers collègues, il faut savoir respecter les élus locaux, qui sont responsables et connaissent leur territoire. Certes, les membres de cette majorité les ignorent parce que leurs expériences personnelles sont telles qu'ils ne les ont guère croisés.

C'est la conséquence de la loi sur le cumul des mandats, nous le savons bien. Pourtant, vous êtes bien contents de les trouver lorsque les choses vont mal : rappelez-vous durant la crise sanitaire, lorsqu'on nous a tant vanté le couple préfet-maire. Je vous donne un exemple très précis : pour ce qui concerne le projet éolien que j'évoquais tou...

Eh oui ! Le propre de la vie publique est de se rendre sur le terrain, même lorsque ce n'est pas si facile. La houle permet de générer de l'énergie, à des coûts sans doute bien plus favorables que l'éolien. Pour toutes ces raisons, il est indispensable de mettre dans la boucle les élus locaux, qui connaissent leur territoire.