Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature


Les amendements de Jean-Louis Bourlanges pour ce dossier

11 interventions trouvées.

Permettez-moi tout d'abord de saluer, monsieur de Rugy, qui êtes l'auteur de la résolution, ce que vous avez dit sur les résolutions. Les résolutions ont été introduites dans notre Constitution par la réforme de 2008. Cela avait été porté par un comité présidé par M. Balladur et dont j'avais l'honneur de faire partie, et nous nous étions interr...

Je le ferai pour trois raisons. Tout d'abord, je crois que ce qu'il faut saluer en Taïwan, c'est l'efficacité de la réponse sanitaire. Elle a fait l'objet d'analyses un peu caricaturales et polémiques de la part de notre collègue de La France insoumise. Pour ma part, je citerai un texte assez simple : « À Taïwan, l'expérience de l'épidémie du S...

Et encore : « Taïwan, dont le système sanitaire n'a jamais été débordé, constitue un modèle de gestion de crise dont il convient de tirer des enseignements, tout particulièrement en matière d'anticipation et de réactivité. »

Ces propos se trouvent dans le rapport de Mme Marielle de Sarnez sur la pandémie et je suis heureux de les citer et de rappeler ce très important travail effectué dans les derniers mois de vie de ma prédécesseure.

Dans cette affaire, les Taïwanais ont fait preuve de trois qualités essentielles. Tout d'abord, la rapidité de réaction : ils ont signalé l'affaire dès le 31 décembre 2019, alors que l'OMS n'en a reconnu l'importance que le 20 janvier, c'est-à-dire avec trois semaines de retard. Ensuite, la rigueur des procédures, mises en place dans un cadre d...

Souffrez que je continue mon propos, monsieur Mélenchon. Je vous ai entendu avec beaucoup d'intérêt, sans vous approuver, et je vous invite à faire preuve de la même réserve républicaine.

Troisième qualité, la compétence des responsables qui ont mis au point un modèle de dépistage. Quand on a affaire à une collectivité qui a réagi aussi efficacement, aussi justement, aussi pertinemment à un malheur qui nous frappe tous, face à une organisation plus ou moins manipulée par la Chine comme l'OMS, et face à un État qui a des respons...

Cependant, le multilatéralisme, ce n'est pas le caprice d'un seul qui s'oppose à un autre ! C'est le respect de tous et de chacun.

La troisième raison, c'est qu'il s'agit de reconnaître une communauté – et non pas, monsieur Mélenchon, un État souverain. Taïwan n'est pas un État souverain et nous ne prétendons pas lui conférer de pouvoirs politiques.

…touchée comme nous par les malheurs qui nous frappent, et qui contribue comme nous, et parfois mieux que nous, à apporter des remèdes à ces maux. Elle doit être reconnue pour sa contribution. Voilà les raisons pour lesquelles nous sommes favorables à l'adoption de cette résolution. Monsieur Mélenchon…

…j'ai beaucoup d'admiration pour vous. Mais je dois vous dire qu'après l'éloge du Venezuela de M. Maduro, de Cuba, après la condamnation du Tibet au nom de la laïcité, après l'ignorance des crimes contre les Ouïghours au Xinjiang…