Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature


Les amendements de François de Rugy pour ce dossier

9 interventions trouvées.

Avant de parler du fond de cette proposition de résolution, dont je suis l'initiateur en tant que président du groupe d'études à vocation internationale France-Taïwan et que je défends au nom de tous ses signataires, issus de différents groupes, je souhaite faire une remarque sur le sens des résolutions. Lorsque j'étais président de l'Assemblé...

La démarche demeure assez inhabituelle à l'Assemblée, mais elle me semble, compte tenu du sujet et de l'enjeu, particulièrement appropriée. Une démarche de même nature a été entreprise au Sénat et la résolution sénatoriale a été adoptée à la quasi-unanimité. L'adoption de la résolution à l'Assemblée rendra la position du Parlement assez forte p...

Au fil des années, Taïwan a évolué à la fois dans sa politique intérieure et dans ses relations avec les différentes instances internationales. L'idée de cette proposition de résolution est en premier lieu d'associer davantage Taïwan aux travaux de l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé,…

…mais aussi aux démarches internationales dans d'autres domaines, pour lesquels la coopération pleine et entière de tous les acteurs est une condition de la réussite : en matière climatique avec la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), en matière de sécurité avec l'Organisation internationale de police cri...

…et une contribution supplémentaire au multilatéralisme, alors même que les crises que nous traversons, et en premier lieu la crise sanitaire et ses conséquences, démontrent chaque jour un peu plus le caractère indispensable de l'approche internationale coordonnée pour les affronter et les surmonter. Le 25 novembre 2020, auditionné par la comm...

Tout d'abord, je voudrais remercier les nombreux députés qui se sont exprimés en soutien à cette proposition de résolution.

Sur le fond, nous agissons sans masque. Je souhaite donc remercier les députés qui ont réaffirmé le soutien de leur groupe, Michel Herbillon pour Les Républicains, Marie-Noëlle Battistel pour le groupe Socialistes et apparentés, Philippe Bolo pour le Mouvement démocrate (MODEM) et démocrates apparentés, Aina Kuric pour Agir ensemble, Frédérique...

Mais cela ne nous étonnera pas, sur ce sujet comme sur d'autres. Je voudrais dire à M. Dharréville que, si ce qu'il a dit sur la reconnaissance officielle d'un État par l'Organisation des Nations unies est tout à fait vrai, ce n'est ni le sujet de cette proposition de résolution ni l'objet d'un débat actuel au niveau international. M. Jean-Paul...

Il n'y a aucun débat sur ce sujet. À l'époque, le gouvernement de Tchang Kaï-chek revendiquait la souveraineté sur l'ensemble de la Chine. Le débat actuel n'est plus celui de 1964. Ce point extrêmement important n'a pas de lien direct avec les tensions dans la région que nous avons été plusieurs à évoquer, comme M. le secrétaire d'État l'a fait...