Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Motions de censure


Les interventions d'Éric Woerth


Les amendements de Éric Woerth pour ce dossier

8 interventions trouvées.

Ce ne sera pas un énorme scoop : le groupe Les Républicains votera la motion de censure qu'il a lui-même déposée !

Un mot pour rappeler qu'il n'y a pas une, mais des oppositions – qui se respectent, mais ne se ressemblent pas, et qui ont des convictions différentes.

Les Républicains sont favorables à la poursuite du cycle de réformes des retraites. Comme vous, monsieur le Premier ministre, nous souhaitons la suppression des régimes spéciaux, l'augmentation du minimum garanti et la convergence entre le public et le privé. Cela étant dit, nous divergeons sur l'essentiel : votre réforme est inutilement compl...

Le recours à l'article 49, alinéa 3, de la Constitution dans ce contexte soulève deux questions qui dépassent le sujet des retraites : celle de la capacité de l'Assemblée à légiférer sur des sujets complexes et celle de la capacité du Gouvernement à savoir patienter quand il n'y a pas d'urgence. Vous auriez dû avoir le courage d'aller jusqu'au...

Vous auriez dû aller au bout de la conférence de financement avant de discuter du texte à l'Assemblée : nous vous avions demandé dès le début de suspendre le débat parlementaire dans cette attente.

Il fallait, surtout, tenir cette conférence il y a un an et parler rapidement des sujets qui fâchent, au lieu d'attendre deux ans pour voir les partenaires sociaux la quitter à contretemps, l'un après l'autre. Il fallait organiser une concertation avec les principales formations politiques, au lieu de livrer à l'Assemblée un texte verrouillé d'...

De trop longues phases de transition étirent la réforme comme un chewing-gum et lui font perdre tout son sens. Qui peut se projeter à vingt, trente ou quarante ans ? Plutôt que d'ouvrir la porte à une logique par activité ou par métier, vous auriez été mieux inspirés de définir un système réellement universel de pénibilité, fondé avant tout sur...

Je n'arrive pas à comprendre comment vous avez pu vous mettre dans une telle situation : vous tromper de réforme et vous tromper de méthode ; sans doute en n'écoutant personne. Tout cela est un énorme gâchis de bonne volonté et d'énergie. Et l'énergie d'une nation est une énergie renouvelable, pas une usine à gaz !