Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature

Interventions sur "aéronautique"

18 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSylvia Pinel :

...e vie. L'histoire a démontré, à maintes reprises, lors des crises humanitaires notamment, comment il pouvait tirer profit de ce vecteur essentiel de paix et d'ouverture. La lutte contre le réchauffement climatique et la baisse historique du trafic aérien ces deux dernières années, en raison de la pandémie de covid-19, nous conduisent cependant à nous interroger aujourd'hui sur l'avenir du secteur aéronautique. L'un des premiers défis, et non des moindres, que ce secteur devra relever est la décarbonation. Vous le savez, la filière n'a pas attendu certaines dispositions législatives pour diminuer son empreinte carbone. Au cours des trente dernières années, les différents progrès accomplis dans ce domaine ont d'ores et déjà permis de diviser par deux la consommation de kérosène par passager et par kilo...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMathilde Panot :

Je remercie mes collègues du groupe Libertés et territoires d'avoir inscrit à l'ordre du jour ce débat sur l'avenir du secteur aéronautique, tant il est inhabituel, en Macronie, de se projeter dans l'avenir. Eh oui ! Qui dit avenir dit prévoir, anticiper, planifier, et tout cela est bien difficile lorsqu'on fait confiance au marché, lui-même régi par la cadence du court terme. Et quand la magie du marché s'avère inefficace, le Gouvernement fait ce qu'il sait faire de mieux : saupoudrer. La crise sanitaire a bouleversé le secteur. L'...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaHubert Wulfranc :

Bien sûr, nous tenons à saluer le travail effectué par la mission d'information sur l'avenir du secteur aéronautique en France, dont Mme Pinel et M. Lagleize ont été corapporteurs. Le rapport qui en est issu souligne le caractère stratégique de cette filière pour notre pays et la nécessité de réaliser des investissements publics d'ampleur pour en préserver les savoir-faire, à toutes les étapes de la chaîne de production, et – bien évidemment – pour accélérer la décarbonation du transport aérien. La mise en exe...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPierre Cabaré :

...e l'année 2019 à une crise aux effets inédits, entraînant dans la tourmente 300 000 salariés touchés par l'incertitude. L'impact de la crise se dessine, et nous pouvons en être certains : le transport aérien est un vecteur de développement économique majeur. Les moyens déployés lors de la crise – fret aérien d'équipements médicaux, transport médicalisé – ont souligné ce que nous savions déjà : l'aéronautique est absolument indispensable, et plus encore en temps de crise. L'État a fait preuve d'une réactivité décisive, donnant une perspective, ouvrant une voie dans un brouillard qui pouvait être aveuglant. Dès 2020, le Gouvernement a lancé un grand plan de soutien à l'aéronautique, appuyé sur différents objectifs : il fallait d'abord répondre à l'urgence en soutenant les entreprises, à commencer par ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPierre Cabaré :

Notre région est dynamique ; permettez-moi de l'illustrer avec l'exemple de trois entreprises dont elle est le berceau : Satys, qui a gagné le marché de mise en peinture des Boeing aux États-Unis ; Aura Aero, qui développe un projet d'avion électrique et dont l'ambition n'est autre que d'être le Tesla de l'aéronautique ; et Tarmac Aerosave, qui, basée à Tarbes, s'occupe de maintenance mais aussi de ce qui nous préoccupe, le démantèlement et le recyclage des aéronefs, en valorisant le produit. On ne peut pas parler d'aéronautique sans parler d'aéroports. Nous devons entreprendre de grands projets d'aménagement et en transformer certains – je pense en particulier à celui de Toulouse, troisième aéroport français ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDavid Lorion :

L'aviation civile et la construction aéronautique sont des secteurs particulièrement importants en France, comme en témoigne la présence du ministre délégué chargé des transports à ce débat. À l'heure où nous souhaitons tous la réindustrialisation de notre pays, il faut d'abord éviter que celui-ci ne perde ses dernières grandes filières industrielles. Rappelons que le premier constructeur mondial est Airbus, que le premier gestionnaire d'aéropo...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Lagleize :

L'avenir de l'aéronautique sera décarboné. Telle est la conclusion que nous pouvons tirer, avec certitude, du rapport sur l'avenir du secteur de l'aéronautique en France, dont j'ai été le corapporteur avec Sylvia Pinel. Dans la prise de conscience collective de l'urgence climatique, l'aviation est particulièrement visée pour sa responsabilité dans le réchauffement. Or il serait faux de prétendre que cette préoccupation éc...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Rabault :

Tout d'abord, je veux remercier nos collègues du groupe Libertés et territoires qui, par la voix de Sylvia Pinel, ont choisi de lancer ce débat sur la filière aéronautique. Celle-ci est au carrefour de nombreux enjeux. Sur le plan économique, elle a été très affectée par la crise sanitaire : le trafic aérien international de passagers a baissé de 60 % en 2020. En dépit de la reprise progressive constatée l'an dernier, son niveau de septembre 2021 restait très inférieur à ce qu'il était en septembre 2019. Le secteur est aussi impliqué dans la transition écologique...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThomas Gassilloud :

Je cherche du regard, dans les tribunes, les élèves du lycée La Vidaude de Saint-Genis-Laval, qui visitent aujourd'hui l'Assemblée nationale. Je suis en tout cas très heureux de vous retrouver pour débattre d'un secteur industriel et technologique très important au pays de Saint-Exupéry, à savoir l'aéronautique. Comme cela a déjà été souligné à plusieurs reprises, il fait face à de nombreux défis, à la fois économiques et technologiques, qui mettent en jeu notre souveraineté nationale. Vous le savez, au cœur de la souveraineté française se trouve la dissuasion nucléaire, dont une composante essentielle, aux côtés de la composante océanique, est la dissuasion aéroportée, assurée par les forces aériennes...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGrégory Labille :

...déjà perdu près de quinze points de parts de marché au cours des quinze dernières années, soit un point par an. Il est donc nécessaire de prévoir des mesures compensatoires pour stopper l'hémorragie et éviter que le pavillon aérien français subisse le même destin que son homologue maritime. En conclusion, ce débat doit nous permettre d'associer à l'objectif écologique de décarbonation du secteur aéronautique le pragmatisme économique nécessaire pour construire un modèle européen d'aviation durable qui inspirera le reste du monde. Pour être réellement efficace, le paquet législatif Fit For 55 doit être assorti d'une action vigoureuse des pouvoirs publics en faveur de la création d'une filière française de carburants durables d'aviation, tout en prévoyant des mesures de soutien pour le pavillon aéronau...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlga Givernet :

Permettez-moi tout d'abord de dire ma satisfaction d'avoir ici, grâce à nos rapporteurs, un débat sur l'avenir de l'aéronautique. Comme à vous, monsieur le ministre délégué, cette industrie m'est chère. C'est ma famille professionnelle d'origine. À l'heure où un certain aéro-bashing gagne du terrain, je tiens à le dire : l'aéronautique, ce sont d'abord des femmes et des hommes qui ont rêvé et qui rêvent encore. C'est aussi le secteur d'excellence de l'économie française et notre principal atout à l'export. Nous pouvons êt...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAlexandre Freschi :

La filière aéronautique française est une fierté nationale. En dépit de la pandémie de covid-19, qui a profondément touché l'ensemble du secteur, nos entreprises et nos sous-traitants ont fait preuve d'une grande résilience. L'action massive du Gouvernement a été décisive. Salvateur et rapidement déployé, le plan de soutien à l'aéronautique de 15 milliards d'euros a permis de sauvegarder notre maillage industriel et nos...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThibault Bazin :

Tout d'abord je remercie Sylvia Pinel et le groupe Libertés et territoires, auquel elle est apparentée, de nous proposer un débat sur l'avenir de l'aéronautique dans le cadre de cette semaine de contrôle, la dernière du quinquennat. Plusieurs entreprises de ma circonscription, en Lorraine, dépendent du secteur aéronautique ; il s'agit de TPE talentueuses avec des savoir-faire de pointe, qui contribuent à la réussite de la filière. Le réseau Aeriades, basé à Lunéville, travaille au développement de cette filière dans notre région. Dans les prochains mois...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Lagleize :

Je souhaite aborder la question de l'accompagnement financier des start-up aéronautiques françaises, au-delà du secteur traditionnel de la filière. Les grandes entreprises de la filière aéronautique ont été bien accompagnées et restent fortement soutenues par l'État français : c'était une condition sine qua non du maintien de l'excellence française en la matière. Les aides ont permis la survie du secteur aéronautique pendant la crise sanitaire ; ce sont 15 milliards d'euros q...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDavid Habib :

Demain, vous porterez un coup à l'industrie aéronautique française par l'abandon de liaisons domestiques. Aujourd'hui, vous vous attaquez au trafic aérien. Votre cabinet, inquiet, a téléphoné à mon secrétariat vendredi pour connaître l'objet de mon intervention. De la façon la plus transparente et la plus immédiate, il a été indiqué à vos collaborateurs que je souhaitais vous interroger sur le plan Vesta – il leur aurait été très facile de connaître l'...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThomas Gassilloud :

L'aviation mondiale produit 3 % des émissions de gaz à effet de serre. Face aux défis du changement climatique, nous en sommes tous convaincus : il faut décarboner notre filière aéronautique en engageant une révolution, afin de miser sur de nouvelles technologies, notamment l'hydrogène vert. À cette fin, monsieur le ministre délégué, vous avez présenté une stratégie pour le développement de cette énergie, et Airbus a d'ailleurs annoncé vouloir construire un avion zéro émission fonctionnant à l'hydrogène d'ici à 2035. Je pense qu'en France, nous avons toutes les capacités nécessaires...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGrégory Labille :

Si l'on s'en tient à l'annonce faite le 28 janvier par le ministre de l'économie, des finances et de la relance, Bruno Le Maire, la croissance française s'établira en 2021 à 7 %. À l'évidence, cela devrait avoir des effets positifs sur le secteur aéronautique. J'ai eu l'occasion de m'entretenir avec le directeur du site de Méaulte de l'entreprise Stelia Aerospace. S'il se réjouit de la forte accélération de la demande, il appréhende également les effets de la crise sanitaire sur la main d'œuvre qualifiée de notre territoire de la Somme. En effet, les mesures de chômage partiel ont éloigné certaines personnes de l'emploi, tandis que la forte dynamique ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCatherine Pujol :

La crise sanitaire a eu un impact sans précédent sur l'ensemble du secteur aéronautique. Beaucoup d'entreprises, dont de très nombreuses TPE et PME, qui envisageaient une croissance exponentielle avant la crise, se posent désormais la question de leur survie. C'est pourquoi l'État stratège doit pleinement jouer son rôle d'accompagnement économique des acteurs de ce secteur d'excellence, en osant promouvoir un indispensable patriotisme économique. Or, en octobre 2020, Mme la ministr...