Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature

Interventions sur "approvisionnement"

4 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMichel Castellani :

La crise inédite que nous traversons révèle indiscutablement les faiblesses de notre modèle économique. Elle met notamment en lumière notre dépendance à l'égard de pays tiers à l'Union européenne, en particulier de la Chine – qui plus est, pour l'approvisionnement en produits de première nécessité. Le mouvement de désindustrialisation de notre pays est ancien, il remonte au moins aux années 1980. Même si on peut reconnaître qu'il a été partiellement enrayé par les créations d'emplois industriels depuis 2017, les politiques de réarmement industriel s'inscrivent dans le temps long – ce qu'on doit garder à l'esprit lorsque l'on parle de relocaliser certaines ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphanie Kerbarh :

...bles, la sobriété énergétique des modes de production et de transport, la permaculture, l'allongement de la durée de vie des produits, le recyclage des matériaux. L'extraction des matières premières, en lien étroit avec l'économie circulaire, présente un intérêt stratégique jusqu'à maintenant très peu considéré. En France, seulement 18 % des entreprises connaissent l'intégralité de leur chaîne d'approvisionnement, apprend-on dans un rapport sur la vulnérabilité des approvisionnements des entreprises, publié début juin. Or nous voyons se dessiner un risque d'inflation, voire la possibilité d'interruption des approvisionnements. Ce risque est connu pour certains métaux : en Europe, l'essentiel des secteurs de la métallurgie, de l'électronique, de la chimie et de l'énergie dépendent de manière cruciale de r...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRaphaël Schellenberger :

...on rôle stratégique. La dépense devra être efficace. Toute crise porte en elle des occasions de rupture et celle-ci a notamment mis en évidence notre besoin de produire plus en France et en Europe afin de réduire notre dépendance vis-à-vis des économies étrangères dès lors qu'il s'agit de secteurs stratégiques. La pénurie de masques de protection – quoiqu'en disent certains – et la tension dans l'approvisionnement des médicaments constituent assurément les failles les plus visibles. Les règles de concurrence que s'impose l'Europe ne doivent plus assécher le tissu industriel européen au profit d'acteurs étrangers qui ne se soumettent pas aux mêmes contraintes que nous. Il nous faut, sans plus attendre, instaurer une barrière de compétitivité aux frontières de l'Union européenne avec une taxe écologique à l...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBérangère Abba :

...us futile, tout comme l'obsolescence programmée nous est devenue insupportable. La quatrième révolution industrielle pourrait donc être celle d'une sobriété choisie, guidée tant par nos besoins essentiels que par la limite des ressources planétaires. Il est aussi indispensable de repenser notre souveraineté à l'échelle française et européenne. Nous ne pouvons pas dépendre de l'extérieur pour nos approvisionnements en produits vitaux et en ressources essentielles. La transition que nous voulons doit également être celle de tous : le troisième pilier, qui nous paraît essentiel, est celui de la solidarité, porteuse de justice sociale mais aussi de mobilisations collectives, indispensables pour protéger les plus fragiles, qui sont toujours les premières victimes des crises. Enfin, la soutenabilité de ce nou...