Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature

5 janvier 2022

Proposition de résolution N° 4867

en application de Article 34-1 de la Constitution invitant le Gouvernement à accorder l’asile politique à Julian Assange et à faciliter l’accès au statut de réfugié pour les lanceurs d’alerte étrangers

écrite par Jennifer De Temmerman
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, « Il faut protéger toutes les libertés, la liberté de la presse mais la liberté des individus aussi. » Ainsi s’exprimait le président Emmanuel Macron, en 2019. Pourtant, aujourd’hui, dans le cas de Julian Assange, ces deux libertés sont bafouées.

Surtout, c’est un allié de la France, de son indépendance, qui n’est pas protégé. Fondateur du site Wikileaks, ce lanceur d’alerte a en effet révélé l’espionnage de l’Élysée par nos alliés américains.

Julian Assange subit depuis plus de dix années un acharnement judiciaire, mais en réalité politique, de la part des États‑Unis.

Son crime ? Avoir fait œuvre de vérité, de journalisme.

Aujourd’hui, les États‑Unis maintiennent la pression pour une extradition, en vue de le condamner à 175 années de prison.

Et Julian Assange croupit dans les prisons britanniques.

Le 10 décembre dernier, la Cour royale de justice du Royaume‑Uni a accentué cette pression sur Julian Assange...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de résolution.

Inscription
ou
Connexion