Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature


Les amendements de Cyrille Isaac-Sibille pour ce dossier

7 interventions trouvées.

Merci d'avoir inscrit ce sujet à l'ordre du jour. Nous partageons tous le même constat. Ne revenons pas une fois de plus sur les responsabilités en la matière. Comme vous le dites, il faut dix ans pour former un médecin ; ce n'est donc pas maintenant, mais il y a dix ans que vous, socialistes, auriez dû en former davantage !

Mais il faut maintenant penser à l'avenir. L'accès aux soins étant une des premières préoccupations des Français, il est probable que vous défendrez ces mesures pendant la campagne électorale.

Votre proposition, ce sera donc la contrainte. Du côté du parti Les Républicains, on découvre que la candidate à l'élection présidentielle propose de mettre fin au numerus clausus – alors que nous l'avons déjà fait il y a trois ans.

Quant à nous, en quatre ans, nous avons avancé. Faut-il aller plus loin ? Oui. À cet égard, la campagne électorale permettra de comparer les propositions de chacun. Pour ma part, je retiens un seul chiffre : seulement 8 % des jeunes médecins choisissent de s'installer en secteur libéral. Voulez-vous les décourager ? Voulez-vous aggraver le prob...

Il faut en effet faire découvrir les territoires ; j'avais déposé plusieurs amendements en ce sens, qui n'ont malheureusement pas été considérés comme recevables. Mais on ne peut faire découvrir les territoires par la contrainte : il faut une incitation, et il y a plusieurs manières d'y procéder. Il faut faire en sorte que plus de jeunes issus...

Dès lors que seulement 8 % des jeunes médecins s'installent en médecine libérale, que font les 92 % restants ? Ils commencent par faire des remplacements, le cas échéant dans les zones sous-denses. Si vous les obligez à s'installer, qui les remplacera ? En outre, si vous les soumettez à une contrainte, ils risquent de se tourner vers des postes...

Sur tous les bancs, nous faisons le même constat et nous avons tous conscience du problème de l'accès aux soins. En France, deux systèmes existent : le système régulé, qui comprend l'hôpital, et le système libéral. Or le phénomène de désertification affecte les deux systèmes. La régulation qui caractérise le système hospitalier ne constitue pas...