Retrouvez ici le bilan complet des anciens députés de la précédente législature


Les amendements de Agnès Firmin Le Bodo pour ce dossier

10 interventions trouvées.

L'action de chacun des membres du groupe UDI, Agir et indépendants repose sur la liberté : celle qui nous permet de soutenir sans arrière-pensées les choix de l'exécutif lorsqu'ils sont responsables et courageux et qu'ils permettent de dépasser les immobilismes, mais aussi celle qui nous permet de critiquer lorsque nous estimons que la politiqu...

En politique, la controverse est saine. Je dirais même qu'elle est parfois salutaire car elle permet d'amender, de perfectionner et de préciser un texte. Un désaccord honnête est souvent un signe de progrès. Aussi ne vous ferai-je pas le reproche de vous opposer : vous êtes dans votre rôle – nous sommes dans notre rôle ! En effet, la représenta...

La violence est l'arme des faibles, ai-je entendu tout à l'heure lors des questions au Gouvernement. Vous avez donc le droit de faire de l'obstruction tactique et de multiplier les amendements « Bescherelle » et les interruptions de séance. C'est légal, mais est-ce légitime ? N'avons-nous pas ainsi privé l'Assemblée d'un débat de fond ? Certes,...

Vous avez récidivé en séance publique en déposant plus de 40 000 amendements, dont la plupart n'étaient que de nature sémantique.

Nous avons du reste assisté à cette occasion à une course à qui mieux mieux entre les groupes FI et GDR. À l'évidence, votre imagination n'est plus à démontrer. Vous avez ainsi rendu tout débat impossible. De débat d'ailleurs, vous ne vouliez pas vraiment : à preuve, vous avez refusé d'examiner ce projet en temps législatif programmé.

Il ne s'agissait pourtant pas d'un temps programmé de 50 heures comme le prévoit le règlement de l'Assemblée, mais de 120 heures, soit trois semaines de débat possible au bas mot ! Et pourtant, vous l'avez refusé. Nous savions donc d'emblée qu'il s'agissait d'un jeu de dupes. Votre unique objectif, celui que vous n'assumez plus devant les camér...

Vous avez cherché et voulu le 49. 3 : disons-le et répétons-le pour que les Français le sachent. Il n'y avait pas d'autre issue possible. Il n'est donc ni sérieux ni courageux de simuler la colère.

Du reste, la gauche comme la droite ont souvent utilisé cette procédure constitutionnelle, y compris pour accélérer le parcours parlementaire d'un texte. En recyclant de vieilles lunes socialistes comme la retraite à 60 ans et en refusant par facilité toute réforme d'ampleur, les groupes de gauche représentés ici, dans une surprenante coalitio...

Quant au Rassemblement national, dont j'ai cru comprendre qu'il votera en faveur de cette motion, je note au passage que les trois quarts des amendements déposés par ses députés n'ont pas été soutenus. Nous avions, quant à nous, des propositions concrètes. Nous avons reçu les associations des aidants, celles des familles, les syndicats des sal...

Mardi soir, je vous avais aussi prévenus : la morale de la fable de La Fontaine Le rat et l'huître, c'est « Tel est pris qui croyait prendre ».